Adoucisseur d’eau water2buy W2B800 | de l’eau douce à la maison

adoucisseur eau

Offrez-vous confort, qualité de vie et économie avec les adoucisseurs Water2buy

 

Adoucisseur d’eau -> W2B800 par Water2Buy Adoucisseurs d’eau

  •  Contrôle efficace du compteur conçu pour les zones d’eau dure du Royaume-Uni
  • Enlève tout le calcaire
  • Valve de dérivation gratuite
  • 7 ans garantie.

 

► Fièrement conçu par Water2Buy™ pour les zones d’eau dure, le W2B800 est le parfait équilibre entre la taille, l’efficacité et l’économie.

► Cet adoucisseur de compteur automatique Ultra-Quiet s’adapte parfaitement au garage, à la salle d’utilité et au sous-sol et fournit de l’eau douce pour vous et votre famille à une fraction du coût normal.
Package Inclut : W2B800 avec vanne de dérivation GRATUITE pré-équipée (d’une valeur de 50 £), 1″ Raccords et alimentation électrique.

► Vous aurez besoin d’articles supplémentaires : Éléments supplémentaires pour l’installation : Tuyaux de raccordement, kit de recherche Amazon (B009SP9W9W2U & B01FSNDHS0)
« Water Filtration Made Easy » est la devise de Water2Buy™. Le dernier manuel a facile à suivre Diagrammes vous donnant un guide simple étape par étape.

► Gamme de dureté jusqu’à 500 PPM

► Fournir une moyenne de 3680 litres d’eau douce par jour.

► Conçu pour utiliser tous les types de sel adoucissant, le couvercle large et facile à charger est amovible pour permettre l’utilisation de sel en bloc, en cristal ou en tablette.

► Dans un esprit d’efficacité, nous avons conçu le W2B800 pour n’utiliser que du sel pendant une régénération. La régénération nettoie la résine IonXTM brevetée à l’intérieur, tout en gardant son efficacité.
Le cycle de nettoyage silencieux prend environ 30 minutes et commence automatiquement quand une quantité d’eau préétablie est utilisée, c’est aussi assez intelligent pour retarder le nettoyage jusqu’à 3 heures du matin pendant que vous dormez ! Les adoucisseurs moins efficaces utilisent le sel tous les jours.

► Les commentaires des clients suggèrent que le client moyen utilise environ un sac de 25 kg de sel toutes les 5-6 semaines.

► ÉCONOMISEZ 50% Achetez maintenant !

 

Efficace, fiable et robuste, l’adoucisseur d’eau qui emballe un puissant punch, éliminant toute trace de calcaire de votre maison.

 

L‘adoucisseur d’eau W2B800 a reçu la note la plus élevée de tous les adoucisseurs d’eau sur Amazon. Nous garantissons la satisfaction.30 jours de remboursement, des retours GRATUITS et une garantie de 7 ans pour une tranquillité d’esprit à long terme. Alors achetez maintenant et commencez l’expérience W2B800.

Le W2B800 est conçu pour être compatible avec la plupart des systèmes de chauffage allemands, y compris les chaudières combinées, et doit être installé sur une source d’eau froide. Le W2B800 n’affecte pas la pression de l’eau. La vanne mélangeuse intégrée vous permet de régler la dureté de l’eau. Standard 1″ Les raccords de plomberie sont inclus. Raccords disponibles chez Water2Buy. Éléments supplémentaires pour l’installation : Tuyaux de connexion, kit de recherche de déchets et de débordement Amazon (B009SP9W9W2U & B01FSNDHS0)

Le calcaire détruit vos appareils, votre chauffage et même vos vêtements. Après avoir fait l’expérience de l’eau douce du W2B800, vous serez étonné ! L’eau douce peut être utilisée dans toute la maison, si vous êtes préoccupé par le sodium dans votre eau, installez un robinet d’eau potable avant la branche adoucisseur, c’est un goût personnel. Des milliers de clients boivent de l’eau adoucie. Les ions sodium ne sont pas les mêmes que le sel, le sel n’est pas ajouté à votre eau par le processus d’adoucissement. La quantité de sodium dans une pinte d’eau douce est inférieure à celle d’une tranche de pain.

Localisez le W2B800 près d’une source d’énergie et des drains pour les déchets et le trop-plein. Les unités installées à l’extérieur doivent être isolées des éléments, les dommages causés par le gel annuleront la garantie. Nous recommandons un nettoyeur de résine et un nettoyage annuel du réservoir de sel.

La taille de l’unité est de L:225mm X P:475mm X H:1110mm avec environ 150mm d’espace supplémentaire requis à l’arrière pour les tuyaux de connexion. Laissez un espace au plafond pour retirer le couvercle lorsque c’est possible.

 

Voir l'adoucisseur W2B800 un choix logique

Les types d’adoucisseurs d’eau

adoucisseurs

Tout sur les adoucisseurs d’eau

Nous allons aborder les différents modèles ou types d’adoucisseurs d’eau qui existent actuellement sur le marché pour le traitement du calcaire ; leurs principales caractéristiques, quel est le meilleur adoucisseur d’eau à choisir et si elles sont bonnes pour la santé. Lorsque vous choisissez un adoucisseur d’eau pour une maison, un plancher ou une maison unifamiliale, tenez toujours compte de la dureté de l’eau que nous avons, de la quantité d’eau à traiter et du débit maximum requis.

Table des matières

Systèmes de traitement chimique
1. Adoucisseur d’eau à échange d’ions :Polyphosphates/Sylycophosphates
2- Traitement avec des :
Systèmes de traitement physique
1 – Adoucisseur d’eau magnétique :
2 – Assouplisseurs électroniques ou électromagnétiques
3. Systèmes d’anodes sacrificielles (inhibiteur de chaux)

Quel est le meilleur détartrant ?

Système d’élimination du calcaire par échange chimique de chaux contre du sodium par l’utilisation de résines échangeuses.

Détartrant ionique intermédiaire

Ces détartrants réussissent à éliminer le calcaire, il suffit d’effectuer un essai de dureté après l’installation. Le décalcifiant échangeur d’ions remplace les cations calcium et magnésium par des ions sodium. Pour ce faire, l’eau passe à travers des colonnes remplies de résines échangeuses d’ions ; lorsque les ions calcium et les ions magnésium passent à travers le décalcifiant, ils sont retenus dans la résine échangeuse d’ions, libérant ainsi des ions sodium. La régénération des résines se produit lorsque la capacité de changement est épuisée, ou ce qui est le même, lorsque tous les groupes fonctionnels sont coordonnés aux ions qu’ils sont destinés à retenir, puis la résine est régénérée en inversant l’ensemble du processus.

Le procédé de décalcification par échange d’ions permet d’éliminer presque tout le calcium et le magnésium de l’eau. Ces décalcifiants éliminent également 5 à 10 ppm (parties par million ; ppm égale milligrammes par litre, ou mg/L) de fer et de manganèse. Les consommateurs peuvent vérifier, selon le fabricant de l’adoucisseur d’eau, le pourcentage d’élimination de ces contaminants dans les caractéristiques de l’équipement. Pour éliminer des concentrations de fer et de manganèse plus élevées que celles indiquées par le fabricant, un prétraitement, tel que des filtres à sable vert, peut être utilisé.

Dans les détartreurs à échange d’ions, ils peuvent être divisés en plusieurs modèles en fonction de la programmation du nettoyage ou de la régénération de la résine.

Il existe différents types d’adoucisseurs d’eau échangeurs d’ions en fonction du type :

A. EN FONCTION DE VOTRE PROGRAMME DE RÉGÉNÉRATION :

  • Adoucisseur d’eau chronométrique : La régénération des résines est programmée de temps en temps, elles utilisent de l’eau et du sel même si vous ne consommez pas d’eau. Ils sont actionnés par une horloge et un arbre à cames.
  • Adoucisseur d’eau volumétrique : La résine est régénérée tous les quelques litres d’eau, selon le réglage de dureté.
  • Adoucisseur d’eau volumétrique statistique : Tout comme l’adoucisseur d’eau volumétrique mais la régénération de la résine le fait électroniquement, en ne régénérant que le pourcentage de résine dont vous avez besoin en fonction des litres d’eau et de la teneur en chaux et en tenant compte statistiquement de la consommation quotidienne de chaque ménage, en calculant des algorithmes avec la consommation moyenne du jour précédent, la consommation du même jour de la semaine précédente et une moyenne de la consommation des 7 derniers jours.
  • Adoucisseur d’eau volumétrique statistique avec chloration automatique : Il s’agit d’adoucisseurs d’eau avec une option supplémentaire de série (chloration automatique), qui permet de désinfecter les résines pendant la régénération.
  • L’adoucisseur d’eau chronométrique est actuellement le moins performant en raison de sa consommation élevée de sel et d’eau, de son entretien plus constant et de la nécessité d’un contrôle permanent par l’utilisateur. Le plus conseillé dans ce cas serait l’adoucisseur d’eau volumétrique statistique.

B. SELON LEUR SYSTÈME DE CONTRÔLE :

  • Adoucisseur d’eau électronique : avec connexion de courant
  • Adoucisseur d’eau mécanique : sans prise de courant
  • L’adoucisseur d’eau électronique est le plus courant, comme l’adoucisseur d’eau WK, par exemple, car il offre à l’utilisateur un contrôle plus pratique et est plus facile à programmer et à adapter.
  • L’adoucisseur d’eau mécanique  a l’avantage de ne pas avoir besoin d’une connexion électrique mais est plus complexe à utiliser pour l’utilisateur final et n’est pas aussi adaptable.

C. SELON VOTRE PRÉSENTATION :

Adoucisseur d’eau standard : Bouteille de résine et réservoir de sel séparé (habituel pour les gros débits).
Adoucisseur d’eau compact : le plus courant dans les systèmes domestiques.
Adoucisseur d’eau super-compact : L’adoucisseur d’eau super-compact est conçu pour prendre très peu de place, condamnant l’utilisateur à un entretien plus constant en faveur d’équipements plus petits (très faibles charges salines).

L’adoucisseur d’eau échangeur d’ions est-il bon pour votre santé ? Vraiment non, il est important de savoir que l’eau qui sort décalcifiée par ces équipements n’est que pour éliminer la chaux, elle n’est pas adaptée à l’irrigation des plantes, car elle est trop riche en sodium (sel). Et pour la même raison qu’elle n’est pas non plus utilisable comme eau potable, puisqu’elle n’est pas considérée comme eau potable et selon la réglementation européenne (décret n° 189-3 du 3 janvier 1989), explique qu’au moins un robinet destiné à la consommation ne doit pas être décalcifié. Les personnes qui ont un régime à faible teneur en sodium « sans sel » ou qui souffrent d’hypertension artérielle devraient consulter leur médecin pour savoir si elles peuvent consommer ce type d’eau. D’autres facteurs négatifs sont les dépenses excessives en sel et le gaspillage de l’eau qui est jetée dans ses régénérations, outre le fait que le sel, s’il est excessif, peut être corrosif pour les machines à laver, les lave-vaisselle, les chaudières et les chauffe-eau.

Quelle quantité de sel dans l’eau passe par un adoucisseur d’eau ?
La réponse est…. ça dépend. Si un adoucisseur d’eau fonctionne correctement et est ajusté correctement, alors le niveau de sel dans l’eau traitée devrait être assez bas. Cependant, je conseillerais à tous les utilisateurs de ces systèmes de traitement à la chaux d’installer un équipement optionnel d‘osmose inverse pour boire.

Filtre à polyphosphateSystème de traitement à la chaux rudimentaire par l’ajout de polyphosphates à l’eau (généralement par l’intermédiaire de filtres ou de pompes doseuses).

Ces phosphates se lient au calcium pour empêcher la cristallisation du calcium et prévenir l’accumulation de tartre.

Ce procédé nous fournit une prévention adéquate mais irrégulière contre les incrustations et est en nette diminution du fait qu’il ajoute plus de sels à l’eau qu’il traite (non recommandé pour l’eau potable ou l’eau à haute teneur en calcaire).

(Deux aimants reliés ensemble sur le tuyau d’eau pour générer un effet d’incrustation.

Les adoucisseurs d’eau magnétiques travaillent en modifiant les propriétés de l’eau, dans le but de réduire sa dureté au moyen d’un champ magnétique, sans utiliser les agents chimiques couramment utilisés, tels que les adoucisseurs de résine échangeuse d’ions que nous avons vus ci-dessus.

Le principe de fonctionnement de l’adoucisseur d’eau magnétique est valable, mais son application par aimants est inefficace. Son champ de traitement généré est très faible pour les conduites d’eau (faible durabilité et peu ou pas d’efficacité dans les grands débits et à haute pression). Dépendance élevée aux conditions d’installation (le champ généré par l’aimant ainsi que son efficacité dépendent entièrement du matériau de conduction d’eau, non valable pour tous les types de matériaux).

L‘adoucisseur d’eau magnétique est-il bon pour votre santé ? Oui, parce que les minéraux, qui sont essentiels pour notre santé, sont encore dans l’eau et sont toujours en suspension, et il est même dit sur certains sites web (je doute qu’il soit vrai) que les personnes qui boivent de l’eau traitée magnétiquement par cet équipement peuvent aider leur système digestif, car cela leur permet de réduire l’excès d’acidité et d’éliminer les toxines plus efficacement par les reins en améliorant la fonction rénale. Au contraire, selon l’OCU, les adoucisseurs d’eau magnétiques pour le traitement physique de l’eau n’ont pas de base scientifique et ne peuvent pas être recommandés comme étant efficaces pour améliorer la qualité de l’eau dans nos maisons. Ils ne réduisent ni n’éliminent le calcium et le magnésium contenus dans l’eau. Ce traitement est effectué par l’équipement de décalcification et de déminéralisation (au moyen de résines échangeuses d’ions) ou par l’équipement d’osmose inverse (au moyen de membranes semi-perméables).

Le décalcificateur électronique ou décalcificateur électromagnétique, plus communément appelé décalcificateur magnétique électronique, est un système d’inhibition de la chaux en générant un champ d’impulsion électrique, ces équipements ionisent les particules de carbonate de calcium pour sa transformation en Aragonite (particule de chaux non détartrante) et empêchent ainsi l’entartrage.

Ils ont une limite de traitement de 65ºF.

Il existe deux principaux types d’adoucisseurs d’eau électroniques ou électromagnétiques :

Adoucisseur d’eau électronique

Traitement compact ou fermé : Systèmes qui sont insérés dans le réseau d’eau et qui effectuent le traitement dans une chambre de traitement interne. Ce type d’adoucisseur d’eau électronique ou électromagnétique est efficace dans n’importe quel type d’installation, puisque l’effet d’inhibition est contrôlé à l’intérieur de l’appareil. Ils conviennent à tout type d’installation. Quelques exemples : l’adoucisseur d’eau électronique Freestone et le Calionic.

Adoucisseur d’eau magnétique électronique

 Enroulement ou externe : Les bobines responsables de la production d’impulsions sont placées à l’extérieur du tuyau (enroulé dans celui-ci). Systèmes faciles à installer mais aveugles à l’installation et fortement dépendants des conditions d’installation (ces adoucisseurs d’eau transmettent toujours la même impulsion quelle que soit l’installation dans laquelle ils se trouvent (qu’ils conviennent ou non pour un fonctionnement correct), car ils ne disposent d’aucun mécanisme de contrôle pour agir en accord avec l’installation. Ne convient pas à tous les types d’installations.

Les inhibiteurs de calcaire sont des systèmes d’inhibition de la chaux utilisant des anodes sacrificielles de zinc pour canaliser la particule de carbonate de calcium dans l’aragonite.

Il s’agit de systèmes purement physiques sans connexion électrique, adaptés à une dureté extrême et au contrôle de la corrosion.
Ils fonctionnent parfaitement pour tous les types de débits et même pour l’eau de source ou l’eau de puits. Ils n’ont aucun impact sur la santé car ils n’altèrent pas la composition chimique de l’eau.

 

Tous les systèmes décrits ci-dessus sont destinés au traitement de l’eau contre les problèmes de chaux, soit en les enlevant ou en les remplaçant, mais en aucun cas ils ne sont des systèmes de purification de l’eau. Toutes les méthodes de traitement de l’eau ont leurs limites et, souvent, selon la qualité de l’eau, une combinaison de procédés de traitement est nécessaire. L’adoucisseur d’eau seul n’élimine pas, par exemple, les bactéries, le sable, le plomb, les pesticides et de nombreux autres composés organiques et inorganiques.

Dans le cas des systèmes chimiques, il est recommandé d’installer un système de purification pour l’élimination des résidus de traitement (sodium ou phosphates) tels que l’osmose inverse.

Une fois que tous les paramètres qui peuvent nous amener à choisir le meilleur détartrant, tels que son efficacité, ses performances, son installation, son entretien et son coût, ont été évalués, la solution idéale (DANS MON OPINION) est un inhibiteur de calcaire (Ion.ScaleBuster ou l’inhibiteur de détartrant Ecocal).

Cette solution écologique couvre parfaitement tous les paramètres pesés et offre également un très haut degré de confort et de durabilité (pas de gaspillage d’eau ou de déchets, traitements doux sans ajout ou utilisation de produits chimiques, pas de consommation d’électricité, et en plus, ces équipements respectent les qualités naturelles et désirables de l’eau).

D’autre part, si ce que vous préférez est un adoucisseur d’eau à échange d’ions, comme l’adoucisseur d’eau volumétrique WK, alors nous devons placer un point d’eau non traitée adapté à notre consommation (boire, cuisiner, arroser les plantes), ou installer un système d’osmose inverse, en plus de purifier l’eau, pour éliminer l’excès de sodium (sel).

Outre les problèmes de chaux, si votre eau ne provient pas de l’approvisionnement public en eau, comme l’eau de puits, l’eau de source, etc., il est conseillé d’effectuer au préalable un test de qualité pour déterminer quels contaminants sont présents dans l’eau. Ainsi, quel que soit le détartrant ou l’inhibiteur que vous choisissez, vous pouvez le compléter avec d’autres équipements de désinfection, de sorte qu’en plus des problèmes de calcaire, vous pouvez également obtenir de l’eau propre et salubre.

 

Qu’est ce que le solaire thermique basse température ?

panneau solaire

Découvrez le solaire thermique basse température

De quelle façon l’énergie solaire aide à se chauffer ?

Le soleil peut servir à chauffer votre eau par le biais d’ un chauffe-eau solaire individuel (Cesi), mais aussi alimenter un système ayant la double fonction de chauffage et de production d’eau chaude : le système solaire combiné (SSC), aussi appelé “combi”.

La fabrication de chauffage et d’eau chaude est couverte à environ 25-60% par le système solaire combiné, alors que simplement l »eau chaude est couverte à 40-80% grace à un chauffe eau solaire selon l’adème..

De quelle manière fonctionne un chauffe-eau solaire ?

Afin de provoquer un effet de serre dans un capteur,les tubes métalliques qui s’y trouvent sont recouverts de couleur noir, tout est thermiquement isolé et le tout est sous une plaque de verre.

2. Un circuit transporte le fluide caloporteur (eau et antigel) vers le ballon de stockage.

3. La circulation du liquide est faite soit naturellement : il circule grâce à sa différence de densité avec l’eau du ballon. Lorsque le fluide est plus chaud, il s’élève. Le ballon doit alors être placé plus haut que les capteurs pour disposer d’un chauffe-eau en “thermosiphon”. Mais la circulation peut aussi être “forcée” par un circulateur, une pompe électrique activée par un dispositif de régulation. Quand la sonde du ballon est plus chaude que celle des capteurs, la circulationse coupe, à contrario, la circulation s’enclenche.

4. Dans le ballon, un serpentin diffuse les calories à l’eau, le fluide refroidi repart en direction ducapteur pour un nouveau cycle.

L’insuffisance d’ensoleillement est souvent comblée par un mécanisme complémentaire comme une autre énergie.

 

chauffe eau

Et un système solaire combiné ?

Les SSC fonctionnent sur le même principe que les chauffe-eau. La différence tient dans la surface de capteurs – plus importante – et le mode de stockage de la chaleur.

6.Concernant les planchers chauffants basse , le fluide caloporteur est diffusé directement dans les tuyaux du plancher. L’inertie de la dalle de béton va permettre d’entreposer la chaleur et de distribuer une chaleur douce et identique dans toute la maison. Un circuit de dérivation permettra de chauffer le ballon d’eau chaude sanitaire.

Avec les autres procédés, la chaleur est stockée dans un réservoir d’eau tampon. L’eau chaude est utilisée pour chauffer l’habitation à l’aide d’émetteurs basse température. L’eau chaude sanitaire est tirée du même réservoir ou d’un second ballon. Inconvénient par rapport au plancher solaire direct, ces techniques sont plus encombrantes.

Quels sont les divers types de systèmes ?

• Le chauffe-eau solaire monobloc associe, sur un même châssis, capteur et ballon d’eau, ce qui le rend laborieusement intégrable. Il fonctionne sur le principe du thermosiphon et, dénué d’électronique, il est d’une grande simplicité. Le chauffe eau solaire s’adapte aux modestes besoins d’eau chaude et à la toiture-terrasse. On le trouve beaucoup dans les pays aux températures favorables.

• Le chauffe-eau solaire en thermosiphon peut aussi être réalisé avec capteurs et ballon séparés. Son emploi est, du coup, diminué par les contraintes techniques. Il faut une différence de 15 °C entre les capteurs et le ballon pour que le fluide circule. Le ballon doit se trouver au-dessus des capteurs. En hiver, les prouesses du système seront moindres surtout si le ballon est dehors, cela est du à cause des déperditions de chaleur.

• Le chauffe-eau solaire à éléments séparés est le système le plus répandu en France. Il affiche de meilleures performances. Séparés, capteurs et ballon peuvent s’intégrer au mieux à la construction. Toutefois, la distance la plus courte entre les éléments est aussi la meilleure afin d’éviter les pertes de chaleur.

 

panneau solaire

Quels sont les différents capteurs ?

Chaque fabricant aura, bien sûr, ses particularités, mais on peut toutefois distinguer trois grandes familles de capteurs.

7. Le plus courant dans l’habitat est le capteur vitré ou capteur plan. Des tubes de cuivre dans lesquels circule un fluide caloporteur (température de 70 °C à 80 °C) sont placés sous une vitre et recouverts d’une surface sombre.

8. Les capteurs à tubes sous vide permettent d’obtenir des températures plus élevées (75 °C à plus de 100 °C), pour des applications industrielles notamment. Ils sont faits de tubes transparents généralement en verre, comportant un espace vide d’air entre la paroi extérieure de chaque tube et son absorbeur. Plus performants mais plus chers et plus difficiles à intégrer, ces capteurs sont plus rarement utilisés.

9. Enfin, les capteurs “moquette”, de facture plus simple, s’inspirent du principe du tuyau d’arrosage posé dans le jardin. Constitués d’un réseau de tubes noirs en matière plastique, sans coffrage ni vitre, ils servent sous nos latitudes à chauffer piscines ou douches solaires.

Installer du solaire en france.

L’énergie solaire est intéressante dans toutes les régions. Même si le sud de la France bénéficie de 35 à 50 % de rayonnement solaire de plus que le nord. Il y faut donc une surface de capteurs moins importante qu’au nord. À l’inverse, se chauffer ou chauffer l’eau mobilise au nord plus d’énergie primaire. Pour cette raison, le solaire permettra d’économiser plus de gaz, de fioul, de charbon, de bois ou d’électricité qu’au sud et d’alléger d’autant les factures.

Où placer les capteurs ?

Selon les modèles, les capteurs peuvent être installés en surimposition ou intégrés dans la toiture. Le 2ème procédé est un peu plus cher mais architecturalement plus satisfaisante.

10. Les capteurs peuvent aussi servir d’auvent ou de pare-soleil.

11. En cas d’absence d’exposition au sud, ils peuvent également être posés sur un bâtiment annexe (garage, abri bois, etc.) ou au sol, sur châssis.

12. Il faut en effet de préférence les orienter plein sud avec un angle d’inclinaison de 45°. Toutefois, ils ne perdront pas trop de leur performance avec une orientation sud-est ou sud-ouest et une inclinaison entre 20 et 60°. Dans tous les cas, il faut se méfier des ombres portées (arbres, bâtiments) qui diminuent l’efficacité de l’absorption.

 

raccordement paneau solaire

Faut-il une autorisation spéciale ?

Pour une maison existante, il faut remplir une demande de travaux auprès des services municipaux. Pour une maison à construire, le permis de construire doit inclure l’installation solaire prévue.

Quelle surface de capteurs prévoir ?

Pour la production d’eau chaude sanitaire uniquement, il faut compter de 0,7 à 1,5 m2 de capteurs par habitant selon les régions, associés à un stockage de 50 litres/m2 de capteurs. Pour une famille de 4 personnes, il faut entre 3 et 5,5 m2 dans le Nord et entre 2 et 3,5 m2 sur la Côte d’Azur. Pour les SSC, les surfaces de capteurs varient entre 10 et 30 m2 associés à des ballons de 500 à 2 000 litres selon les options techniques retenues et la qualité de l’isolation de la maison.

Peut-on raccorder des capteurs sur un plancher chauffant existant ?

Bien entendu, à condition que le plancher chauffant soit à basse température (c’est généralement le cas). Il suffit alors de bien dimensionner la surface de capteurs et d’opérer des branchements bien maîtrisés par les plombiers-chauffagistes du solaire.

 

 

Est-ce qu’un combi fonctionne avec des radiateurs à circulation d’eau ?

Un système solaire peut être couplé à des radiateurs à condition qu’ils aient une grande surface de diffusion (ex. : panneaux radiants à basse température) ou une grande inertie thermique (radiateurs en fonte). Mais même dans ce dernier cas, ce montage n’est pas très recommandé, du moins dans le nord de la France. Comme les radiateurs fonctionnent à plus haute température qu’un plancher chauffant, le rendement est moindre. En outre, à défaut de stockage dans le plancher, il faut prévoir un ballon tampon, ce qui ajoute un coût supplémentaire à l’achat. Faisable mais cher, il vaut mieux dans tous les cas se fier à un plombier spécialisé dans le solaire pour réussir l’installation.

À quel prix ?

• Le coût d’une installation complète pour un Cesi (capteurs, ballon, régulation, raccordements), pour une famille de 3 ou 4 personnes, équipée de 3 à 5 m2 et d’un ballon de 200 à 300 litres, est compris entre 3 800 et 5 800 €, pose comprise. Mais les aides publiques en diminuent largement le coût.

• Le SSC coûte, pour sa part, environ 10 000 € pour une petite installation (10 m2 de capteurs, surface chauffée de 70 m2) et de l’ordre de 25 000 € pour une plus grande (20 m2 de capteurs et 150 m2 de surface chauffée). Il faut, là aussi, noter que le crédit d’impôt efface le surcoût d’une solution plancher chauffant traditionnel.

Quelles sont les aides financières ?

Depuis le 1er janvier 2006, l’État rembourse 50 % du matériel (pose non comprise) sous la forme d’un crédit d’impôt, déduction faite des primes régionales et municipales. Ce qui signifie que les contribuables, imposables et non-imposables, peuvent en bénéficier. Leur impôt de l’année suivant l’achat sera déduit d’autant s’ils sont imposables. S’ils ne le sont pas, ils recevront l’équivalent de ces 50 % par un versement du Trésor public. Il faut cependant que le matériel ait la certification Solar Keymark ou CSTBat et qu’il soit installé par un professionnel. À cela s’ajoutent les aides régionales, voire départementales et communales selon les endroits, sous réserve que l’équipement soit sélectionné par Enerplan. Au final, près de la moitié du prix d’un système peut ainsi être subventionnée. Pour tout savoir sur les aides, contactez votre Espace Info-Énergie au : 0810 060 050 (prix d’un appel local).

Vais-je réaliser des économies ?

Si l’on raisonne à court terme, il est vrai qu’une installation solaire peut paraître chère, malgré les aides. À moyen et long terme, elle permet d’alléger la facture énergétique. En général, l’installation est rentabilisée en une dizaine d’années, selon le coût de l’énergie d’appoint. Au-delà, certains capteurs étant garantis vingt ans et l’énergie solaire étant gratuite, l’heureux propriétaire en profite pleinement. Et si l’on se place d’un point de vue global, il faut rappeler que chaque mètre carré de capteurs installé évite le rejet dans l’atmosphère de 150 à 300 kg de gaz à effet de serre par an.

Où trouver un installateur qualifié ?

Pour avoir la garantie d’une bonne installation, mieux vaut s’assurer que l’installateur est adhérent de la charte Qualisol. Mise en place par l’Ademe, cette charte qualité est centrée sur le solaire. L’installateur s’engage sur dix points de bonne pratique, de services et de conseils au client et suit une formation. Les adhérents Qualisol, plus de 10 000 en France aujourd’hui, ne sont malheureusement pas tous rodés au solaire. Pour bénéficier d’une garantie supplémentaire, il faut vérifier que l’installateur compte déjà à son actif plusieurs opérations solaires. Les professionnels Qualisol sont recensés sur le site www.qualisol.fr

Qu’est-ce que la garantie de résultats solaire ?

Tout comme les particuliers, de nombreux maîtres d’ouvrage collectifs s’intéressent à l’énergie solaire pour la production d’eau chaude sanitaire. Pour s’assurer que les performances seront à la hauteur, il est possible d’établir une Garantie de résultat solaire (GRS). Ce contrat se traduit par un engagement des opérateurs techniques du projet (fabricant de capteurs, installateur, exploitant et bureau d’études) par lequel ils garantissent pendant les cinq premières années un niveau minimum de fourniture de kilowattheures thermiques d’origine solaire, calculé lors du dimensionnement. Durant cette période, l’installation devra produire au moins 90 % de l’énergie annoncée.
Inventée par le bureau d’études français Tecsol, avec l’Ademe et le CSTB, la GRS a été appliquée pour la première fois en 1988 à l’hôpital de Castres. Depuis, le concept a été transféré dans d’autres pays de l’Union européenne ainsi que dans des pays méditerranéens.

Comment est-elle mise en place ?

L’installation est équipée d’un dispositif de télésurveillance qui comptabilise l’énergie solaire produite mois après mois. Au bout d’un an, un premier bilan est dressé. Si l’énergie générée par le système solaire présente un déficit de plus de 10 % par rapport à l’énergie calculée, les entreprises doivent remettre à niveau l’installation à leurs frais pour atteindre les objectifs ou dédommager le maître d’ouvrage.

Pourquoi opter pour la GRS ?

Les bénéfices de la GRS sont nombreux. L’absence de risque financier rend plus facile l’obtention de prêts bancaires pour l’investissement. Le bon fonctionnement est assuré par le suivi continu de l’installation , cela permet de signaler toute anomalie et la maintenance est assurée. Du côté des aides financières, l’Ademe soutient les projets de chauffe-eau collectifs à condition notamment qu’ils s’appuient sur une GRS.